L’utilisation du collier anti-fugue : est-ce le meilleur moyen de protéger son chien ?

collier chien anti fugue Partager :

Lorsqu’un chien fait régulièrement une fuite, beaucoup pensent immédiatement à l’usage d’un « collier anti-fugue » pour la résolution du problème.

Il convient cependant de ne pas utiliser cet accessoire n’importe comment, en effet, l’utilisation de ce type de collier n’est pas adaptée à toutes les races de chiens.

Pour information : il s’agit à la base d’un accessoire étudié pour le dressage des chiens, mais il s’avère que certaines races le supportent assez mal.

Cela dit, si, après avoir constaté que votre compagnon à quatre pattes est un irréductible adepte de la fugue, votre vétérinaire vous conseille d’utiliser ce genre d’accessoire : optez pour un collier qui convient au mieux à son état de santé, à sa taille et à sa race.

Pour quelle raison un chien fait-il une fugue ?

Un chien qui fugue peut-être très inquiétant pour son maître. En fait, un animal qui fugue est susceptible de se perdre. Il peut par ailleurs être victime d’un accident, se blesser ou même se faire enlever par des personnes mal intentionnées.

D’autres fois, un animal égaré peut aussi faire des dégâts à l’extérieur. Il peut faire des dégâts sur le jardin de voisins, voler de la nourriture, être agressif (souvent à cause de l’anxiété) ou blesser quelqu’un sans le vouloir.

Face à une telle situation, la meilleure chose à faire est d’essayer de comprendre la raison pour laquelle l’animal souhaite fuir de son domicile.

Pour un molosse par exemple, un manque d’exercice physique peut inciter l’animal à fuguer. Il pourrait vouloir se défouler et rejoindre d’autres camarades canidés… Et surtout des femelles en chaleur.

Il est important pour des chiens sportifs de se dépenser. Avant d’investir dans un collier anti-fugue, assurez-vous que votre animal fait régulièrement des sorties dans de grands espaces qui lui permettent de se défouler.

Autre possibilité: il est possible que l’animal s’ennuie tout simplement dans sa maison, il a besoin de connaître des aventures et d’avoir beaucoup plus d’affections.

Dans ce cas, utiliser un collier anti-fugue n’est pas nécessaire. Ce type d’accessoire ne fonctionne pas par magie, la plupart du temps, nul besoin d’en faire l’acquisition. Il suffit de s’intéresser vraiment à son animal pour essayer de comprendre ses besoins.

Ainsi, le maître peut apporter ce qu’il manque à l’équilibre du chien pour réprimer son besoin de prendre la clé des champs.

Lorsque l’animal fugue alors qu’il ne manque de rien, c’est à ce moment-là que l’on peut envisager d’utiliser un collier est nécessaire.

Pour remarque, il y a aussi des chiens qui ont vraiment un caractère de fugueur, c’est-à-dire, c’est une réaction naturelle chez eux, l’husky sibérien par exemple.

Dans tous les cas, il convient de ne jamais réprimer un animal qui a fugué. En effet, il est tout à fait incapable d’associer la punition que vous lui administrez au fait qu’il a fugué. Il pourrait associer la punition au fait qu’il soit revenu, ce qui est évidemment le pire scénario.

Accueillez-le et essayez de comprendre les raisons de ses envies d’ailleurs.

Pour plus d’informations sur les raisons qui pourraient pousser un chien à fuguer, rendez-vous sur ce site.

Le fonctionnement et la capacité d’un collier anti-fugue

Cet accessoire est nécessaire lorsque le maître n’arrive plus à dresser son chien.

Il y en a différents types, mais quel que soit le type du collier anti-fugue, le principe est toujours le même. Sur le collier se trouve un fil d’antenne qui mesure à peu près 1 500m.

Cette antenne est reliée à un émetteur radio. Cette antenne aide le propriétaire à délimiter le périmètre où le chien peut se déplacer.

Dans le cas où l’animal se rapprocherait de la limite fixée, alors, l’émetteur sonne et vibre. Si l’animal persiste à avancer, alors, il reçoit une décharge électrique programmable.

Pour d’autres informations, cliquez ici.

collier-anti-fugue