Comment établir un TJM Freelance quand on débute ?

tjm freelance Partager :

Comme tous les nouveaux qui se lancent en freelance, vous inquiétez l’étape de la recherche des premières missions. Mais, vous devez commencer par définir votre mode de facturation. Fortement prisé par de nombreux freelances IT, le taux journalier moyen ou TJM est la solution de facturation qui vous est conseillée en tant que débutant. À savoir, il est judicieux de définir votre TJM en fonction de divers paramètres.

 

L’offre sur le marché

La connaissance du marché, notamment les tarifs de vos concurrents, est un moyen efficace pour définir votre TJM. Connaître l’offre sur le marché vous permet de vous positionner au moment de répondre à votre première mission freelance informatique ou votre premier contrat. Vous pouvez opter pour des prix bas, élevés ou dans la moyenne pour tous vos clients potentiels.

La meilleure solution pour connaître l’offre sur le marché est de vous inscrire auprès d’une plateforme de freelance de renom. Cette option vous permet d’entrer en contact avec des freelances IT expérimentés sur qui vous pouvez vous inspirer. Ces derniers peuvent même vous conseiller sur la manière dont vous pourrez faire évoluer votre rémunération pour les années à venir. En effet, comme vous débutez dans le secteur, il est judicieux de proposer un coût plus abordable.

La complication de la prestation

La complexité de la mission est un facteur pouvant avoir un impact sur le coût de votre TJM. En effet, certaines missions demandent plus d’implication et s’accompagnent de diverses exigences. Par exemple, vous êtes engagé en tant que graphiste freelance pour redéfinir l’identité visuelle en ligne d’une marque. Sachez que ce type de projet requiert d’importantes heures de travail puisque vous allez devoir remodeler l’identité complète de la marque.

Vous devez prévoir des allers-retours à cause des différentes corrections qui peuvent être demandées. Toutes ces exigences doivent être prévues et intégrées dans le tarif que vous allez proposer.

Chaque mission a ses particularités. Par conséquent, vous devez cadrer le périmètre de celle-ci dès la première entrevue avec le client. Posez-lui toutes les questions afin de vous éclairer sur les résultats qu’il attend. De cette manière, il vous est plus facile de valoriser vos tarifs en fonction des exigences de votre chaland.

Par rapport au client

Outre la nature de la mission, la définition de votre TJM doit également tenir compte du type d’entreprises clientes avec lesquelles vous allez collaborer. Au début, vous devez vous informer sur le budget qu’elles souhaitent investir. Étant donné que le prix de votre prestation est subjectif, il peut varier d’un client à un autre.

En effet, il arrive que vous alliez rencontrer un client qui ne maîtrise pas le prix du marché et vous propose plus que vous n’auriez espéré. Il se peut que vous rencontriez un client qui a déjà un budget défini ou un autre qui souhaite réaliser un projet dans un délai très court sans tenir compte de la dépense. Dans ces deux cas de figure, vous devez toujours mettre en avant vos compétences afin d’encourager le client à s’aligner facilement sur votre TJM.

Autres éléments à considérer

Certains freelances débutants font souvent l’erreur de calculer leur TJM en se basant sur le montant qu’ils ont perçu quand ils étaient salariés. Ce qui n’est pas une bonne idée parce que le montant que le client vous verse n’est pas celui que vous récupérez. Vous avez des charges qui peuvent réduire de moitié votre chiffre d’affaires. Vous devez calculer votre TJM en considérant ces autres points :

  • le temps de prospection : celui-ci est variable. En effet, vous pouvez trouver un client au bout de quelques heures, tout comme vous pouvez en manquer durant des mois. Pour cette raison, le temps de prospection doit être intégré dans le calcul de votre TJM.
  • les congés : comme tout travailleur, vous avez besoin de prendre une pause. Il est évident ainsi que chaque jour de congé implique que votre rentrée d’argent est impactée.

Pour ces deux points, vous devez raisonner sur une période d’une année. Ceci étant essentiel parce que vous allez continuer à payer des charges sociales et des impôts. Ces derniers varient en fonction du statut que vous avez choisi. Toutefois, la solution du portage salarial se confirme être avantageuse.

En effet, la société de portage salarial va s’occuper de la gestion de votre activité afin de vous laisser le temps de vous consacrer totalement à vos missions. Elle va se charger des obligations administratives et sociales telles que l’établissement des factures et le paiement des cotisations sociales.

Que vous soyez un freelance débutant spécialisé en marketing digital ou dans un autre domaine informatique, la définition de votre TJM est une étape obligatoire. Celle-ci requiert la considération de divers points.