Lettre de démission: mode d’emploi

poser sa lettre de démission Partager :

Si dans le cadre de votre travail, une meilleure offre vous est parvenue ou que vous ayez besoin de changement, vous avez tout à fait le droit d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Cependant, démissionner répond à certaines conditions. Il est nécessaire d’en informer votre entreprise par le biais d’une lettre de démission. De très nombreuses personnes ne se sont jamais retrouvées dans cette situation. Savoir comment agir est pourtant important pour ne pas se retrouver dans une situation délicate.

 

La forme de la lettre de démission

Une fois que vous avez pris le temps de la réflexion, votre choix est fait, vous quittez l’entreprise. A moins que votre convention collective ne dise le contraire, rien ne vous oblige à suivre une procédure particulière pour annoncer votre départ. Il est donc possible de ne le faire que par voie orale. Cependant, dans le but de pouvoir prouver que votre employeur était bien au courant de votre démission, il est vivement conseillé de le faire par le biais d’un courrier avec accusé de réception. Cette lettre n’a pas non plus obligation d’informer sur les motifs de votre départ.

 

Un délai de préavis à respecter

En France, pratiquement tous les emplois disposent d’un délai de préavis à respecter (même en CDD). Il peut être indique dans votre contrat de travail ou encore une fois dans la convention collective de votre branche. Sa durée peut varier en fonction de l’ancienneté dans le poste ou au sein de l’entreprise.

Votre employeur peut, s’il le souhaite vous dispenser d’effectuer cette période de préavis. Si l’initiative vient de votre part, mentionnez votre demande dans le courrier. Cette requête ne pourra prendre effet qu’avec l’accord de votre employeur.

Si vous souhaitez démissionner à la date de votre choix, mieux vaut donc avoir envoyé votre courrier en à la bonne date, fonction de ce délai de préavis.

 

Qui informer de votre départ?

Dans le cas de l’envoi d’une lettre de démission, aucun texte ne précise à qui vous devez adresser votre courrier. Il est donc possible d’informer tout supérieur hiérarchique qui correspond à votre poste: chef de service, responsable de Ressources Humaines ou dirigeant.