Qu’est-ce que le cancer du sein ? Types de cancer du sein, symptômes et traitement

cancer du sein Partager :

Le cancer du sein est l’un des types de cancer les plus courants chez les femmes. Il touche aussi bien les hommes que les femmes, mais les taux sont beaucoup plus élevés chez les femmes que chez les hommes. La cause exacte du cancer du sein n’est pas connue, mais on sait qu’il est dû à des changements hormonaux provoqués par l’exposition aux hormones œstrogènes et progestérone. Dans la plupart des cas, le cancer du sein se développe à partir de cellules qui se trouvent dans les canaux de lait ou les lobules du sein. Ces cellules se transforment en tumeurs et se propagent (métastases) à partir du site d’origine.

Cependant, certains cancers du sein proviennent d’autres parties du corps et ont tendance à s’y propager également. Il existe plus de 200 types différents de cancer du sein, avec plusieurs sous-types pour chaque type. Différentes combinaisons de facteurs de risque conduisent également à d’autres formes de cancer du sein, notamment le cancer du sein triple négatif, dont le pronostic est plus sombre que les autres formes car il ne répond pas bien au traitement. Cet article couvre tout ce que vous devez savoir sur les différents types de cancer du sein et ce que nous savons sur la façon dont ils sont liés entre eux et sur leur évolution.

Quelle est la différence entre le cancer du sein et les tumeurs bénignes ?

Les tumeurs mammaires sont des cancers qui prennent naissance dans le sein. Les tumeurs bénignes sont des tumeurs qui ne sont pas cancéreuses. Cependant, les tumeurs bénignes peuvent devenir cancéreuses avec le temps, ce que l’on appelle la transformation maligne. Chez les femmes en âge de procréer, les tumeurs bénignes peuvent parfois devenir malignes, ce que l’on appelle une transformation invasive ou maligne. La biopsie du sein est le type de diagnostic de tumeur le plus courant chez la femme. Une biopsie est une procédure chirurgicale qui consiste à prélever un petit morceau de la tumeur pour l’analyser. D’autres procédures moins invasives, comme l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ou les ultrasons, peuvent également être utilisées pour diagnostiquer le cancer du sein. Pour la plupart des femmes atteintes d’un cancer du sein, la tumeur s’avère finalement être un type de tumeur plus courant, appelé carcinome canalaire infiltrant.

Symptômes du cancer du sein

Dans certains cas, aucun symptôme n’est présent. Dans d’autres cas, les symptômes peuvent inclure :

  • Une grosseur dans le sein.
  • Un changement de taille du sein.
  • Un mamelon rouge, douloureux et/ou gonflé.
  • Un changement dans la sensation du mamelon lorsque vous le touchez.

La possibilité d’une masse dans une autre partie du corps doit également être envisagée, car certains types de cancers du sein peuvent se propager à d’autres parties du corps. De nombreuses femmes atteintes d’un cancer du sein ressentent leurs premiers symptômes pendant leurs menstruations, ce qui peut retarder le diagnostic. Pour de nombreux types de cancer du sein, une mammographie est le meilleur moyen de détecter le cancer. Cependant, pour diverses raisons, certaines femmes atteintes d’un cancer du sein ne subissent pas de mammographie, et d’autres reçoivent une mammographie qui ne montre pas le cancer. Les symptômes tels que ceux mentionnés ci-dessus peuvent contribuer à augmenter la probabilité d’un diagnostic précoce et d’un traitement efficace.

Facteurs de risque du cancer du sein

Les facteurs de risque du cancer du sein sont similaires à ceux de nombreux autres cancers. Les facteurs de risques les plus importants sont :

  • L’âge
  • Les femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein,
  • Une ménarche précoce (début des règles avant l’âge de 10 ans) et
  • Une ménopause tardive,

D’autres facteurs de risque du cancer du sein

  • L’utilisation de contraceptifs hormonaux,
  • Le régime alimentaire,
  • Le tabac et l’alcool,
  • L’obésité est également un facteur de risque,

Les personnes obèses présentant un risque plus élevé de cancer du sein. D’autres facteurs peuvent réduire légèrement le risque de développer un cancer du sein, notamment certaines mutations génétiques et certains facteurs liés au mode de vie, comme le fait de ne pas allaiter pendant au moins un an. Un régime alimentaire riche en graisses et pauvre en fruits et légumes peut être associé à un risque accru de cancer du sein.

Mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 dans le cancer du sein

BRCA1 et BRCA2 sont des gènes qui contrôlent la réparation de l’ADN dans l’organisme. Ces gènes peuvent être mutés dans certains cas de cancer du sein, entraînant un risque accru de développer cette maladie. Les mutations BRCA1 sont plus fréquentes chez les femmes d’origine asiatique ou hispanique. Si une femme a des antécédents familiaux de cancer du sein et une forte mutation du gène BRCA1, elle présente un risque considérablement accru de développer un cancer du sein. La mutation du gène BRCA2 est plus fréquente chez les femmes d’origine européenne.

Si une femme a des antécédents familiaux de cancer du sein et une forte mutation du gène BRCA2, elle a également un risque légèrement accru de développer ce type de cancer. Il est aujourd’hui établi que les femmes présentant une forte mutation du gène BRCA1 ou BRCA2 et ayant des antécédents familiaux doivent se faire contrôler régulièrement, car elles ont un risque plus élevé de développer un cancer du sein.

Cancer du sein triple négatif

Le cancer du sein triple négatif ne répond pas bien au traitement et son pronostic est moins bon que celui des autres formes de cancer du sein. Il peut être dû à l’absence de récepteurs d’œstrogènes, de récepteurs de progestérone ou des deux. Le cancer du sein triple négatif est associé à des mutations dans les gènes connus sous le nom de HER2 et IDH1. Le cancer du sein triple négatif est plus fréquent chez les Afro-Américains et les femmes qui ont eu des enfants. Le traitement du cancer du sein triple négatif est similaire à celui utilisé pour d’autres types de cancer du sein, comme la chimiothérapie et/ou l’hormonothérapie.

Comment le cancer du sein est-il diagnostiqué ?

Un médecin peut d’abord remarquer des symptômes tels qu’une bosse dans le sein ou un changement de taille du sein. Un examen physique du sein peut confirmer la présence d’une masse ou d’autres anomalies, comme un changement de taille du mamelon ou de l’aréole, ou une odeur anormale. S’il y a une grosseur dans le sein, elle peut être palpée ou examinée au microscope. Si la grosseur se trouve dans une zone difficile à voir, ou si elle est volumineuse et anormale au toucher, une mammographie ou une autre technique d’imagerie peut être utile.

Si aucune grosseur n’est trouvée, ou si une grosseur est trouvée dans une zone qui ne semble pas être liée au cancer du sein, une biopsie est souvent effectuée. Une biopsie est une procédure au cours de laquelle une petite quantité de tissu est prélevée dans le sein et examinée en laboratoire. D’autres procédures, telles que l’échographie ou l’IRM, peuvent être réalisées pour aider à trouver la grosseur ou pour guider la biopsie. Les biopsies sont généralement réalisées à l’aide d’une aiguille sous anesthésie locale.

Pronostic du cancer du sein

Le pronostic du cancer du sein dépend du type de tumeur et du stade de la maladie au moment du diagnostic. En général, un cancer du sein découvert à un stade précoce a plus de chances d’être guéri qu’un cancer découvert plus tard. Le taux de survie à cinq ans pour le cancer du sein diagnostiqué à un stade précoce est estimé à environ 97 %, mais ce taux diminue en fonction du stade du cancer, de son agressivité et de l’état général de la patiente.

Options de traitement du cancer du sein.

Le traitement standard du cancer du sein est la chirurgie suivie d’une radiothérapie. Ce traitement est souvent suivi d’une radiothérapie conventionnelle pour tuer les cellules cancéreuses restantes. Le risque de récidive, ou de retour de la maladie, après traitement est moins élevé pour les cancers du sein diagnostiqués à un stade précoce et qui répondent bien au traitement. Il est donc important que tous les cancers du sein soient diagnostiqués à un stade précoce. Les cancers du sein qui sont détectés et traités à un stade précoce ont plus de chances d’être guéris. Les options de traitement du cancer du sein à un stade avancé comprennent la chimiothérapie et/ou l’hormonothérapie, qui sont souvent suivies d’une intervention chirurgicale.

Notre conclusion sur les différents types de cancer du sein

Le cancer du sein est une maladie grave qui touche aussi bien les femmes que les hommes (moins de1% des cas). La détection et le traitement précoces du cancer du sein améliorent les chances de survie. Vous pouvez réduire votre risque de développer un cancer du sein en restant physiquement active, en passant régulièrement des mammographies et en adoptant une alimentation saine. Vous pouvez également vous faire tester pour certaines mutations génétiques et certains facteurs liés au mode de vie qui peuvent augmenter votre risque de développer cette maladie.